A Travellerspoint blog

Sur la route

Petit guide de survie

semi-overcast 26 °C

A pied, en velo, en motobike, en taxi, en minivan ou en bus, se promener sur les routes du Vietnam demande enormement d energie, une attention constante.

Ici c est la loi du plus gros, peu importe s il coupe le chemin ou s il est en sens inverse. Les angles morts n existent pas ; l autre va se tasser de toute facon! La distance minimale entre deux vehicules qui se croisent ou se depassent est de l ordre du milimetre. Le klaxon sert a tout : avertir qu on arrive derriere quelqu un, avertir qu on arrive a une intersection et qu on a pas l intention de ralentir, ordonner a quelqu un de se tasser, etc. On finit quand meme par ne plus l entendre, meme s il nous destine!

A pied, c est toute une aventure. les trottoirs sont envahis par des motobikes stationnnes, des vendeurs de gogosses, des mini-restos, des gens assis... On se retrouve donc a zigzaguer entre tous ces obstacles et a marcher dans la rue la moitie du temps, et la on doit aussi eviter les motobikes et les velos qui nous foncent dessus!

Marcher dans la rue, c est aussi se faire dire <<hello!>> par plein de Vietnamiens, se faire vendre toutes sortes de trucs et se faire proposer des tours a motokibe a tout bout de champ. D ailleurs, le motobike est le moyen le plus pratique pour circuler sur des courtes distances : on se laisse conduire et on <vit> le trafic. Mais a tout moment on se serre les jambes en se disant <<isch, ca a passe proche>> et encore << aie, c etait flush>>. Bref, on passe tout le temps a un cheveux d avoir ou d assister a un accrochage, mais ca n arrive jamais... ou presque. Parce que quand il y a un accident, ca revole. J ai vu des camions et minivans renverses et un chien passer sous une roue... sans commentaires.

En minivan ou en bus, chaque depassement nous provoque un arret cardiaque, chaque courbe peut nous reserver un camion en sens inverse. Et a chaque arrivee, on est heureux qu il ne soit rien arrive a personne!

Par contre, les routes sont vivantes. Quand ce n est pas une petite rue jonchee de commerces thematiques, c est la route nationale bordee du Nord au Sud par des rizieres et des paysans a chapeau coniques qui s affairent dans leurs champs.

Sur les routes au Vietnam, il y a comme un desordre charmant. Une salete camoufflee dans la vegetation luxuriante. Un dangereux desir de vivre. Et des sourires curieux. Ca, on ne peut qu y devenir accro!

Emilie, qui fait quand meme attention et qui a passe l apres midi sur la plage de Da Nang, dans les vagues de la mer de Chine!!!

Emilie Forget

Posted by emyorange 09:04

Email this entryFacebookStumbleUpon

Table of contents

Be the first to comment on this entry.

This blog requires you to be a logged in member of Travellerspoint to place comments.

Enter your Travellerspoint login details below

( What's this? )

If you aren't a member of Travellerspoint yet, you can join for free.

Join Travellerspoint